Non ! Ce n’est ni la faute de la mère, ni la faute du père. C’est un accident génétique qui s’est passé sur le chromosome 15 au moment de la conception. Le chromosome, gère, dans le cerveau, toutes sortes de missions : gestion des muscles, des émotions, de la satiété, du sommeil… En fonction de l’accident génétique ( disomie, translocation ou délation ), les troubles vont s’exprimer de manière plus ou moins importante. Il sera toujours important de comprendre les potentiels de votre enfant et de s’appuyer dessus pour le soutenir face à ses faiblesses. N’hésitez pas à contacter votre généticien de référence. Possibilité de joindre un généticien sur l’Hopital de Necker Enfant Malades à Paris. A ce numéro général, demander à parler au Docteur PINTO Graziella, responsable de l’unité endocrinologique Prader-Willi : 01 44 49 40 00 ou demander son mail afin d’obtenir le nom d’un généticien. Celui-ci répondra volontiers à toutes vos questions. C’est tout à fait légitime et éclairant.