Le gouvernement s’intéresse aux aidants

7 juillet 2018

Depuis le mois de Février, vous avez la possibilité de faire un don de vos jours de congés ou de vos RTT à un collègue ayant à sa charge un proche en perte grave d’autonomie ou handicapé, afin qu’il puisse lui consacrer du temps. Votre entreprise peut avoir mis en place ce dispositif.

Le salarié bénéficiaire des jours cédés, est rémunéré comme d’habitude, durant son absence et la période est assimilée à une période de travail effectif. Toutefois, le nombre de jours donnés par le salarié est limité afin de garantir « un socle minimal » de repos. Il a été fixé à 24 jours ouvrables.

Un salarié peut, sur sa demande et en accord avec son employeur, renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou en partie de ses jours de repos non pris, qu’ils aient été ou non affectés sur un compte épargne-temps, au bénéfice d’un autre salarié de l’entreprise qui vient en aide à une personne atteinte d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité ou présentant un handicap.

Le salarié bénéficiaire des jours cédés, est rémunéré comme d’habitude, durant son absence et la période est assimilée à une période de travail effectif. Toutefois, le nombre de jours donnés par le salarié est limité afin de garantir « un socle minimal » de repos. Il a été fixé à 24 jours ouvrables.