Aidants à distance mais Aidants toujours

5 mai 2020

 

Comme tant d’autres témoignages, celui de Béatrice nous a interpellé car il nous rappelle que près de 55% des aidants s’ignorent, mais aussi que les besoins des proches à soutenir ont de multiples facettes !

Pendant le confinement, Béatrice pense ne pas être dans une situation « normale d’aidant » ; « Je vis à Toulouse et ma mère (88 ans) et mon père (89 ans malade d’Alzheimer, en long séjour à l’hôpital) sont sur Paris ».

Elle est « à distance » comme son frère qui vit à Orleans, et elle ne se considère pas comme une aidante normale (pour autant qu’il y en ait une !) car même si elle porte psychologiquement sa mère à bout de bras, et s’entretient avec elle au téléphone plusieurs fois par jour, elle n’est pas à ses côtés.

Sa mère a été très éprouvée lors du confinement car l’aide à domicile ne pouvait plus venir et qu’elle avait de grandes difficultés pour marcher. Heureusement elle a pu compter sur le soutien de ses voisins pour les courses.

Une demande d’ouverture de dossier d’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) a été faite tout récemment par téléphone, mais Béatrice ignore quand la visite d’évaluation de la perte d’autonomie sera fixée, compte tenu de la paralysie du système ces 2 derniers mois et des priorités qu’il faudra gérer avant son dossier…

Nous avons été présent avec mon frère à distance à travers des échanges téléphoniques, des skypes, mails et sms au quotidien. Ces soutiens demandent également beaucoup d’énergie et de patience, même à distance…

En temps normal, Béatrice et son frère montent voir leurs parents régulièrement, tous les 15 jours pour son frère et environ 1 fois par mois pour elle. Le rythme va pouvoir reprendre…

La distance et le confinement n’ont pas altéré la charge mentale, ni la fatigue, et ni les angoisses des aidants qui se sont sentis démunis et souvent coupables loin de ceux qu’ils devaient soutenir.

#aidants #tousaidants #liensocial #confinement #postcovid #solidarité #dependance

 

Rédaction : Julie Costantini, bénévole à l’association