Retrouvons le Témoignage de Mila, aidante et confinée

5 mai 2020

 

Au sein de la Compagnie des Aidants, nous nous engageons chaque jour aux côtés de ceux qui œuvrent dans l’ombre, et soutiennent un proche en perte d’autonomie.

Depuis le 16 mars, nous avons choisi de recueillir les témoignages de proches aidants.

Nos objectifs : les publier afin qu’ils ne soient pas les oubliés de cette crise sanitaire, et révéler les difficultés auxquelles ils peuvent être confrontés.

Être aidante, ce n’est pas chose nouvelle pour Mila qui soutient sa maman depuis déjà 6 ans dans la maladie, mais depuis le 16 mars les choses ont considérablement changé. C’est du plein temps et même si elle peut compter sur le soutien de son mari, la réalité est que depuis le début du confinement ils n’ont plus de répit !

Que dire, sinon que les infirmières avaient expliqué à Mila qu’elles allaient être réquisitionnées pour venir en aide aux médecins…Mila avait pris soin de contacter dès le début de la crise l’entreprise de services à la personne qui assurait les soins de sa maman pour leur dire que s’il y avait un problème de disponibilité, elle pourrait prendre le relais ….Aussitôt dit aussitôt fait, dès le premier jour du confinement, Mila et son mari se sont entièrement occupés de ‘’Milou’’ 85 ans.

Sans maitriser les gestes, en tâtonnant au début, et après quelques déboires et des protections déchirées, Mila nous confie qu’aujourd’hui elle assure comme une vraie professionnelle !

Elle positive beaucoup Mila, mais on sent malgré tout de la fatigue et puis elle nous avoue aussi que le plus dur pour elle, c’est de voir son mari l’aider à faire la toilette de sa maman, l’habiller, ou encore l’accompagner aux WC.

« J’ai de la peine pour lui, … il m’aide volontiers car il se retrouve lui aussi confiné ».

Comme pour Mila et son mari, lorsque l’on s’implique en tant qu’aidant, il faut savoir que c’est tout un équilibre de vie familiale qui est impacté, et il n’est pas rare que conjoint, enfants, ou encore parents soutiennent eux aussi le proche-aidant en endossant de nouvelles responsabilités.

Mila nous dit « ma mère chante, elle ne semble pas traumatisée sauf le soir lors des infos, au fond de son lit, elle cache sa bouche ». Mila rit.

Malgré tout elle peut compter sur leur médecin généraliste qui reste en contact au cas où…ainsi que sur leur kinésithérapeute.

Pour Mila et son mari, le confinement n’est pas de tout repos ! « Quand j’entends des personnes qui s’ennuient, je peux vous dire que NOUS pas du tout … pas de grâce matinée…Nous maintenons Le Cap !!!!!!!! Capitaine ».

Mila était ravie que nous ayons retenu son témoignage ; On perçoit que c’est une reconnaissance pour elle car elle a souvent été contrainte de composer entre sa vie professionnelle et la vie d’aidante auprès de sa maman. Avec un peu de rancœur elle nous avoue que chaque minute, heures, de retard lui ont été retenues, sans parler des réflexions de ses supérieurs.

Les choses progressent heureusement mais il reste tant à faire.

Avec la compagnie des aidants Mila avait rencontré un Psychologue, elle n’y croyait pas mais elle nous a avoué quand nous l’avons eu à quel point cela lui avait fait du bien.

Être aidant c’est un engagement 24h/24h, une charge mentale, du stress, et de la fatigue physique, il est prioritaire de ne pas rester isolé pour pouvoir trouver réconfort et soutien !

Mila conclue « Protégez-vous et Agréable journée »

Elle nous quitte pour aller mettre du rouge à lèvre à sa maman pour la photo !

Soutenons-les, aidons les aidants, #tousaidants

Vous pouvez aussi nous envoyer votre témoignage à l’adresse contact@lacompagniedesaidants.org

#tousaidants #romprelisolement #toussolidaires #covid19 #confinement #aidants #dependance #bienveillance #mieuxvivreensemble #liensocial #solidarité

 

Rédaction : Julie Costantini, bénévole à la Compagnie des Aidants