Soutenir les aidants est une urgence

6 juin 2020

 

On ne le répétera jamais assez ! Il y a urgence !

La crise sanitaire a révélé au Grand Public les difficultés auxquelles sont confrontées les aidants familiaux.

Il est temps que l’Etat arrête de considérer la cause des aidants en silot, avec le handicap d’un côté, la maladie, et la situation de dépendance liée à l’âge de l’autre … démultipliant les process, les infrastructures, les régimes etc….

STOP ! Considérons enfin l’AIDANT dans son rôle !

En effet, avec des mesures « pansements », l’Etat, malgré quelques avancées, continue d’accentuer la précarisation des aidants et des aidés, si intimement liés, les mettant, l’un et l’autre encore plus en danger.

Être aidant c’est malheureusement faire le deuil d’une vie « normale ».

C’est aussi se retrouver pris dans une spirale qui isole, où l’on s’oublie, où l’on s’enferme, une sorte de dimension sacrificielle, accentuée par, d’une part l’absence de reconnaissance de la Société et de l’Etat, et d’autre part l’expérience « ubuesque » des obstacles administratifs – jalonnant les demandes d’aides et de prises en charge. La charge mentale de l’aidant s’alourdit continuellement. Les résultats des démarches sont d’ailleurs le plus souvent anecdotiques; les accords ou retours de prises en charge n’interviennent parfois qu’ après le décès du proche soutenu …

Quand on est aidant ce n’est souvent pas le seul rôle que l’on tient. Nous pouvons sacrifier d’autres équilibres qui vont au-delà de sa propre personne car on est, par exemple, soutien de famille, voire, seul garant des ressources d’un foyer. Mais alors que se passe -t il quand on ne peut plus travailler car on soutient un proche dans la maladie au quotidien pendant des années ?

Droit au répit – Droit au repos- Droit au deuil – De justes indemnisations – Une bonne coordination des institutions -Une centralisation des parcours administratifs.

Il faut un choc de simplification !

Il est juste temps !

Plaidoyer droit au répit

@laCompagniedesAidants nous serons dès la semaine prochaine en tournée nationale. Nous continuerons, dans ce cadre, à collecter les témoignages des aidants à nous faire l’echo de leurs besoins.

Par rappel, voici le numéro unique d’information pour les familles qui soutiennent un proche fragilisé : 0 800 360 360

#droitaurépit #plaidoyer #tousaidants #romprelisolement #toussolidaires #aidants #dependance #bienveillance #mieuxvivreensemble #liensocial #solidarité #association

https://www.associationjetaide.org/plaidoyer-2020-24h-24-7j-7-365j-an-quel-repit-pour-les-aidant-e-s/

 

Rédaction : Julie Costantini, responsable de la communication à la Compagnie des Aidants