Tout savoir en tant qu’aidants sur la vaccination COVID-19 …

1 janvier 2021

 

La campagne de vaccination pour lutter contre la pandémie a démarré en France le 27 Décembre dernier, et depuis quelques jours on s’organise pour passer à la vitesse supérieure.

En effet, à compter du lundi 18 janvier les personnes de plus de 75 ont pu commencer à se faire vacciner, comme toutes les personnes qui présentent des facteurs à haut risque.

Pour rappel les facteurs à haut risques ou de comorbidité sont, selon la HAS :

  • L’obésité (IMC supérieur à 30), particulièrement chez les plus jeunes ;
  • La BPCO et l’insuffisance respiratoire ;
  • L’hypertension artérielle compliquée ;
  • L’insuffisance cardiaque ;
  • Le diabète (de type 1 et de type 2) ;
  • L’insuffisance rénale chronique ;
  • Les cancers et maladies hématologiques malignes actives et de moins de 3 ans ;
  • Le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches
  • La trisomie 21.

En tant qu’aidant soutenant un proche vulnérable ou en perte d’autonomie, il est donc prioritaire que vous soyez correctement renseignés.

Sur le site d’information du gouvernement, www.service-public.fr vous pouvez consulter la stratégie de vaccination, le calendrier acté pour les différents publics prioritaires, ainsi que la liste des centres de vaccination contre la Covid-19, avec leurs coordonnées afin de prendre RDV par téléphone ou sur internet :

Mais autant vous prévenir, obtenir le fameux sésame du RDV de vaccination ressemble parfois à un parcours du combattant, donc armez-vous de patience !

Vous pouvez par ailleurs prendre contact avec votre médecin généraliste afin qu’il vous oriente vers la marche à suivre. Votre consentement et celui de votre proche pourront être recueillis au préalable et inscrits dans vos dossiers médicaux. Dans ce cadre, une consultation de pré-vaccination pourra être programmée avec votre médecin. Cette consultation médicale pourra être immédiatement suivie de la vaccination.

N’oubliez pas que vous êtes libres, ce qui veut dire que le choix de vous faire vacciner vous appartient. Néanmoins le premier objectif de la vaccination est bien de réduire le nombre de formes graves du virus, qui combiné au respect des gestes barrières constitueront les meilleures armes pour maitriser cette pandémie à terme.

La vaccination est gratuite.

Depuis le 27 décembre 2020 puis le 18 janvier 2021, pour rappel, les publics prioritaires pour la vaccination,  sont :

  • Les résidents d’établissements accueillant des personnes âgées et résidents en services de longs séjours (EHPAD, USLD, foyers logements résidences autonomie…) ;
  • Les résidents en situation de handicap accueillies en établissements spécialisés, (notamment en foyers d’accueil médicalisés et maisons d’accueil spécialisées).
  • Les professionnels exerçant dans les structures précédemment citées, ayant plus de 50 ans ou présentent des comorbidités (et les prestataires des établissements).
  • L’ensemble des professionnels de santé de ville et d’hôpital, les pompiers, ambulanciers, aides à domicile âgés de 50 ans et plus ou porteurs d’une comorbidité (voir paragraphe plus bas).
  • Les personnes âgées de 75 ans et plus vivant à domicile.
  • Les personnes vulnérables à très haut risque de forme grave de la Covid-19, quel que soit leur âge, sur prescription médicale.
  • ​A savoir les personnes atteintes de certaines pathologies :
    • Cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
    • Maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
    • Polypathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
    • Certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale et les filières de santé maladies rares) ;
    • Trisomie 21 ;
  • Ainsi que les personnes transplantées :
    • D’organes solides ;
    • Par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

A partir de fin février et début mars 2021, la vaccination sera élargie aux personnes âgées de 65 à 74 ans, soit 14 millions de français…

Et enfin à partir d’avril 2021, ce sera le tour des personnes âgées de 50 à 64 ans et des professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire), les personnes vulnérables et précaires et les professionnels qui les prennent en charge ; les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos puis le reste de la population majeure.

En cas de difficulté, il existe un numéro vert national 0800 009 110 pour être redirigé vers le standard téléphonique du centre le plus proche de votre domicile.

Cette campagne de vaccination marque le début de la suite.

N’oublions pas que se faire vacciner est un choix et que celui-ci peut prendre du temps au regard de la production comme de la logistique déployée par les différents laboratoires et l’organisation des vaccinations par les ARS sous la Haute Autorité de Santé ;

Par ailleurs il n’est pas exclu de continuer d’espérer également un traitement médicamenteux efficace puisque les recherches se poursuivent dans ce sens.

Quoiqu’il en soit les gestes barrières doivent être encore et plus que jamais appliqués car ils constituent un barrage efficace dans la propagation du virus.

Armons-nous de patience et prenez soin de vous !

#aidants #tousaidants #covid-19 #vaccination #romprelisolement #solidarité

 

Rédaction : Julie Costantini, responsable de la communication

X